Le matériel de base...

  • Un fer à repasser : outil indispensable pour de jolies finitions, pour aplatir vos coutures sur certains tissus et pour le thermocollage. Attention cependant de ne pas utiliser la vapeur sur les pièces thermocollées ainsi que sur les tissus contenant de l'élasthanne.

 

  • Les ciseaux : idéalement il vous faudra une paire pour découper vos tissus, une paire pour découper le papier et le thermocollant. Utiliser vos ciseaux à tissus pour le papier est fortement déconseillé, vous risquez de les endommager. Il vous faudra peut être parfois les aiguiser.

 

  • Un cutter rotatif : idéal pour des coupes nettes mais aussi pour couper les grandes longueurs de tissus, il évite aussi les décalages dans la découpe lorsque vous coupez plusieurs épaisseurs en même temps contrairement aux ciseaux qui soulèvent les tissus au moment de la coupe.

 

  • Un tapis de découpe : inévitable si vous utilisez un cutter rotatif mais aussi pour la découpe en général histoire de ne pas endommager le support sur lequel vous coupez.

 

  • Un découd-vite et un coupe-fils : 2 petits outils indispensables pour découdre en cas d'erreur et couper rapidement les petits fils qui dépassent.

 

  • Du fil polyester : le fil polyester est fortement conseillé pour la couture de sacs et accessoires car plus solide sur la durée et moins fragile. Au départ vous pouvez vous faire une petite sélection de couleurs « passe partout » comme du noir, du blanc, du beige, du marine, du rouge puis affiner votre sélection au gré de vos envies, de vos goûts et de vos besoins. Nous utilisons la marque Güttermann, proposé dans une multitude de coloris et disponible dans plusieurs longueurs et épaisseurs.

 

  • Des aiguilles : selon les tissus utilisés, il vous faudra adapter la grosseur de l'aiguille. Il existe là aussi une belle gamme d'aiguilles selon si vous cousez de la maille, du coton, du simili,...Nous avons opté pour les aiguilles en titanium et microtex de la marque Bohin, plus onéreuses mais bien plus durables dans le temps.

 

  • Les pieds-presseurs : en général fournis avec votre machine à coudre, certains sont en option. Dans les tutoriels proposés vous aurez besoin essentiellement d'un pied standard, d'un pied pour fermeture à glissière, d'un pied teflon pour les matières épaisses et/ou qui accrochent comme certains similis et les toiles à sac par exemple.

 

  • Les outils d'aide au marquage : munissez vous de craies tailleur, de stylos effaçables, de stylo bille et de crayon à papier, d'une grande règle et d'un mètre ruban.

  

  • Le thermocollant : les étapes d'entoilage décrites dans les pas à pas ne sont pas obligatoires mais vivement conseillées pour rigidifier certains tissus. Le thermocollant utilisé est dit « lourd » et a un poids de 90gr/m2. Vous trouverez là aussi une large gamme de toiles et molletons en magasin et sur internet.

  • Outil d'aide à la confection des angles : ce petit outil qui n'a l'air de rien est terriblement utile pour aider à faire ressortir les angles et les arrondis lorsque vous retournez votre ouvrage. Il vous permet plus de précision dans le geste et ses 2 côtés longs permettent aussi d'aplatir les coutures sur certains tissus (vous le verrez en photo dans certains de nos tutoriels notamment le sac à dos 2 en 1 MIRANDA).

 

  • Adhésif double face/colle textile : l'adhésif double face existe en plusieurs largeurs et il vous sera bien utile dans certaines étapes de constructions pour aider au maintien des pièces de votre ouvrage. Il faut juste veiller à ne pas en mettre sur le passage de l'aiguille pour éviter d'encrasser celle-ci. La colle textile, quant à elle, peut s'avérer pratique aussi dans la réalisation de bandoulière par exemple.

 

  • Les épingles/les pinces à tissu: les épingles ont elles aussi plusieurs tailles. Je vous conseille les épingles à tête de fleur qui ont plusieurs diamètres et qui s'adaptent donc à l'épaisseur de vos tissus mais qui du coup sont aussi bien visibles sur les tissus grâce à leurs différentes couleurs. Les pinces à tissu sont très pratiques car elles permettent d'assembler les tissus délicats qui ne peuvent être épinglés. Plusieurs marques commercialisent ce produit mais nous vous conseillons celles de la marque Clover qui pincent vraiment bien. Elles sont bien sûr un peu plus chères mais leur durée de vie vous permettra d'amortir l'achat.

 

  • Pince à œillet/pince pression kam/pince bleue rivets : poser des œillets peut être réalisé avec les matrices adéquat vendues avec les œillets mais la pince Vario Prym vous facilitera la vie. Attention cependant lorsque vous achetez des œillets à ce que le symbole de la pince se trouve bien représentée sur l'emballage. La pince à pression kam se trouve un peu partout avec souvent des lots de pressions de différentes couleurs et forme. Quant à la « pince bleue » pour poser les rivets, elle représente un certain coût mais vous économisera des forces lorsque vous aurez des œillets à poser. Vendue avec ou sans jeu de pose selon les fournisseurs, vous pourrez vous équiper au fur et à mesure.